Danse- Défilé de la Biennale de la Danse 2016

DÉFILÉ DE LA BIENNALE DE LA DANSE

ateline (35)

Un peu d’histoire...

La rencontre entre les Biennales de Lyon et la MJC Ô Totem est née en 1998 avec le Défilé « Méditerranée », suivie de « La route de la soie » en 2000, « Mythe de Faust » en 2004, « La ville en chantier » en 2006, « De la naissance de la Terre à l’avenir de l’homme » en 2008, « Bulles de bonheur » en 2010, « Boarding Pass » en 2012 et « Charivari, vers une nouvelle ère… » en 2014 lors de la dernière édition.

biennale échassesNotre volonté associative, culturelle et artistique, est marquée par la résonance du Défilé sur les territoires engagés. Son ampleur est telle, que cet événement est aujourd’hui reconnu comme moteur du développement culturel territorial aux côtés des actions engagées, notamment par le Grand Projet de Ville. Le Défilé participe à l’enrichissement de l’offre culturelle (envers les populations les plus éloignées de cette offre, par exemple), au développement des liens inter-communaux, mais aussi à une réelle dynamique sur les communes dont le retentissement est visible bien au-delà du Défilé.

Le travail de préparation, encadré par des intervenants expérimentés, amène les habitants à se former à une pratique artistique pendant plusieurs mois. Cela crée et renforce le lien social entre les participants.
Par ailleurs, les rencontres et échanges avec les artistes favorisent la sensibilisation des publics au Spectacle Vivant et à l’accès aux structures culturelles, dont la fréquentation est encouragée lors des sorties collectives ou événements festifs.

Le Défilé, considéré comme le point d’orgue d’une expérience riche en partages et apprentissages, permet à chacun de prendre part à la Création et de s’initier aux différentes formes d’Expressions en développant ses sens et son imaginaire ; en somme ses Capacités !costumières
Notre engagement dans la nouvelle édition du Défilé est motivé par l’implication des publics, la pérennité du développement des partenariats ; et de cette mouvance si ancrée dans le désir collectif. Ce sont de réels atouts dans la mise en œuvre et le rayonnement du projet.

Notre participation est un moyen de valoriser les diversités, de favoriser la mixité entre les habitants, et de lutter contre le cloisonnement des populations.
Au-delà de ses frontières, le projet de la Biennale de la Danse permet de se découvrir, de partager et de comprendre l’autre…

Voir nos vidéos de 2010 et 2014

 

 

Les commentaires sont clos.